Burkina Faso - Remplacement du parc de batteries du Lycée de Boromo

Description : Remplacement du parc de batteries du Lycée de Boromo
  • Localisation : Burkina Faso
  • ONG partenaire : Lumière Pour Tous
  • Dates : 2021 - 2022
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 2000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’association et du contexte

Lumière Pour Tous

L’association Lumière pour Tous procède à l’étude et la réalisation complète d’installation d’éclairage et de distribution d’énergie électrique dans les bâtiments scolaires de la ville de Boromo et la province des Balé. Depuis 9 ans, l’association, constitue chaque année une équipe de jeunes, âgés de 18 à 21 ans, d’un lycée et de l’IUT de Mulhouse pour mettre en place ces installations.

Le contexte du projet

En 2011, M. Guira Karim, représentant de la ville de Boromo (26 000 habitants) s’est rendu en Alsace pour présenter à l’association Lumière pour Tous son pays et ses besoins. A l’issue de cette rencontre un besoin spécifique a été souligné : l’éclairage des écoles pour les jeunes élèves du cycle primaire.
Depuis la création de l’association, 11 installations solaires ont été réalisées, permettant ainsi l’utilisation de salles de classe après le coucher de soleil pour l’étude et les devoirs. En 2014 et 2015 une éolienne a été couplée avec le système photovoltaïque pour une production mixte plus efficace. Le présent projet vise le remplacement des batteries de l’installation solaire des bâtiments 2 et 3 du lycée de Borormo, réalisée en 2017, pour assurer le bon fonctionnement de l’éclairage et l’alimentation des 23 ordinateurs de la salle informatique.

Présentation du projet

La problématique énergétique

En 2018, malgré un taux de scolarisation de plus de 95% à l’entrée dans le primaire seulement 56% des élèves terminent leur cycle (Données Banque Mondiale). Au Burkina Faso l’électricité est très coûteuse et rares sont les villes qui disposent d’une installation électrique permettant l’utilisation des salles de classe après 17 heures (heure à laquelle le soleil se couche). Une fois la nuit tombée il est donc très difficile pour les élèves, qui pour la plupart n’ont pas accès à l’électricité chez eux, de continuer à étudier ou réaliser leurs devoirs dans de bonnes conditions. De plus, entre novembre et février c’est la saison de l’harmattan (un vent du nord-est, très sec et très chaud le jour, le plus souvent chargé de poussière), les enseignants sont obligés de fermer les volets. Les salles de classe sont alors plongées dans la pénombre et les cours suspendus.

Les solutions retenues

En 2017, 3 salles de classe, 2 bureaux et une salle informatique du lycée de Boromo ont été électrifiés et éclairés avec des lampes LED. La production d’énergie électrique est assurée par 2 circuits de production (chaque circuit est composé de 6 panneaux 24V 250W couplés en série parallèle), 2 onduleurs hybrides de 3 KVA et 2 groupes de 4 batteries 12V 200Ah montées en séries. A ce jour les batteries sont en fin de vie, le parc va donc être remplacé et augmenté (12 batteries) pour répondre aux nouveaux besoins car depuis l’installation la salle informatique a tourné plus souvent que prévu.
Le coût total est de 3 500 €, 2 000 € sont pris en charge par Synrgie Solaire et le reste par les bénéficiaires : lycée de Boromo (460€), la mairie (920€), l’association Lumière Pour Tous (120€).
Le proviseur du lycée s’est engagé à faire respecter le nouveau temps de fonctionnement prévu et à organiser un cycle de nettoyage des panneaux plus strict.