Burkina Faso - Pompage solaire pour le maraichage de 18 HA

Description : Pompage solaire pour le maraichage de 18 HA
  • Localisation : Burkina Faso
  • ONG partenaire : COMITÉ OFFRANVILLE SAMOROGOUAN
  • Dates : 2019 - 2020
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 15 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’association et du contexte

Comité Offranville Samorogouan

Depuis 35 ans le Comité Offranville Samorogouan oeuvre au développement du village de Samorogouan, tant sur le volet éducatif, sanitaire, qu’agricole.

Le contexte du projet

Dans un premier temps les actions éducatives et sanitaires ont été privilégiées : construction d’école primaire et secondaire (collège et lycée), financement des frais d’inscription en C.P. et 6ème. Construction d’un dispensaire/maternité avec 2 logements pour le personnel soignant, acquisition d’un véhicule- ambulance mis à disposition du village. Développement d’activités féminines avec la construction de la «Maison de la Femme». Les femmes y fabriquent du savon. L’hiver dernier, l’arrivée de l’électrification dans une partie du village et l’achat de réfrigérateurs, ont permis aux femmes de diversifier leurs activités en fabriquant des yaourts et des jus de fruits. 3 magasins ont été construits (1 à la disposition des femmes, les 2 autres mis en location). Depuis 3 ans, à la demande des villageois, le Comité s’est orienté vers le développement d’activités agricoles et d’élevage. C’est ainsi que la construction de 10 poulaillers et la formation des éleveurs ont été pris en charge par le comité. A l’initiative d’un groupe de femmes, 1 élevage de poules pondeuses a également été créé. A Samorogouan, la population n’a pratiquement que l’agriculture comme seule ressource. Le travail des champs commence à partir de juin (durant la saison des pluies) et se termine en novembre, après les récoltes. Sur cette période, sont produits, du mil, du maïs, du soja et du coton. Le mil et le maïs sont stockés afin de nourrir les familles durant toute l’année. Le soja et le coton sont vendus et génèrent des revenus. En revanche, pendant la période sèche, toute activité agricole est interrompue. Or, à une dizaine km du village, à Sando, lieu installé dans les marécages avec système d’irrigation à pompe thermique, une activité agricole très productive a été constatée grâce à l’accès à l’eau. Les villageois ont donc émis le souhait de mettre en place un système d’irrigation pour la pratique du maraichage.

Présentation du projet

La problématique énergétique

L’énergie solaire constitue la ressource la plus abondante au Burkina Faso, avec un ensoleillement moyen journalier estimé à 5,5 kWh·m-2 et une insolation de 8,3 h/jour. L’ensoleillement normal direct vaut 3,9 à 4,5 kWh·m-2 et l’insolation directe dure plus de 3000 h/an. De fait, le pays appartient à la ceinture solaire. Ce fort potentiel solaire reste cependant faiblement exploité. En 2015, la puissance photovoltaïque installée est d’au moins 3,1 MWc (Rapport du Centre pour les Énergies Renouvelables et l’Efficacité Energétique de la CEDEAO 2015).
Un certain nombre de puits existe dans le village. L’eau, prés ente à 20 mètres de profondeur, est utilisée pour les besoins de la vie quotidienne : cuisson, toilette, consommation humaine et animale. Cependant il n’est pas concevable de tirer cette eau manuellement aux fins d’irrigation de 18 ha de culture.

Les solutions retenues

60 familles exploiteront les terres concernées (3000m2 chacune) grâce à 4 pompes solaires immergées LORENTZ PS 1800 alimentées par 6 panneaux solaires de 250 W chacune, au fil du soleil. Le débit de chaque pompe sera 7m3/h à 70 mètres de profondeur avec un maximum de pompage journalier égal à 8h/jour. La consommation journalière sera donc égale à 56m3/j.
Le Groupe FORE, fournisseur et installateur local sera en charge de la maintenance de l’ensemble des installations.