Bénin - Pompage solaire pour le développement d’un village

Description : Pompage solaire pour le développement d'une activité génératrice de revenus et la consommation personnelle des villageois
  • Localisation : Bénin
  • ONG partenaire : Eau pour la Vie
  • Dates : 2018
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 14 000 €
  • Projet sélectionné
  • Étude de faisabilité
  • Installation
  • Monitoring
  • Étude d'impact
Ce projet est soutenu en partenariat par Synergie Solaire et L’Agence des Micro Projets

Présentation de l’association et du contexte

Eau pour la Vie

L‘Association « Eau pour la Vie » (AEV) a pour objectifs de favoriser l’accès à l’eau en Afrique Subtropicale, de sensibiliser la population à l’importance d’une bonne gestion de l’eau, et d’améliorer les conditions d’assainissement.

Le contexte du projet

Situé dans le département de l’Ouémé, Adélomi est un des villages appartenant à l’arrondissement de Katagon, Commune d’Akpro-Missérété au sud du Bénin, à côté de Porto Novo la capitale. Le village d’Adélomi est composé de 10 hameaux qui regroupent environ 500 habitants. Il ne dispose ni d’hôpital, ni d’école, et d’aucune présence institutionnelle. De plus, Adélomi ne bénéficie pas non plus de couverture en électricité.
En Mars 2013 l’association a réhabilité un puits à exhaure manuelle mais ce dernier ne permet pas au groupement de femmes d’Adélomi de développer leur activité génératrice de revenus de transformation de la noix de palme en huile. La forte sollicitation du puits ne permet pas non plus d’apporter de l’eau potable en quantité et qualité suffisantes à la population.

Présentation du projet

La problématique énergétique

La population d’Adélomi dispose à côté d’un puits traditionnel (commun à tous, non couvert et non entretenu sujet à diverses pollutions et donc de mauvaise qualité), de deux forages équipés d’une pompe manuelle. Le premier forage, réalisé par la commune, est resté hors service pendant plusieurs années, il a été réhabilité en 2013 par l’Association. Le deuxième est non fonctionnel depuis peu. Dans ce village, la transformation de la noix de palme en huile est l’activité économique principale des femmes et nécessite un besoin important en eau. En raison de la limitation de l’approvisionnement en eau les femmes sont obligées de diminuer de moitié la quantité de noix de palme qu’elles pourraient transformer chaque jour.

Les solutions retenues

Dans un premier temps une pompe photovoltaïque au fil du soleil Grundfos SQF 2.5-2 pouvant fournir 20 m3 d’eau par jour sera installée ainsi qu’un réservoir temporaire de 5 m3. Dans un second temps, lorsque les ressources nécessaires auront été mobilisées, un château d’eau de 20 m3 et deux bornes fontaines seront réalisés.
De plus , le projet aura également un objectif pédagogique et une dimension de solidarité internationale car l’association a mobilisé des élèves lodévois en Bac Professionnel Métiers de l’Éectricité et de ses Environnements Connectés pour participer à la mise en œuvre du projet sur place.