Mauritanie - Pompage solaire pour la réhabilitation d’une parcelle exploitée en agroforesterie

Description : Pompage solaire pour la réhabilitation d’une parcelle exploitée en agroforesterie
  • Localisation : Mauritanie
  • ONG partenaire : Evry Gregy Mauritanie
  • Dates : 2019 - 2020
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 15 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’association et du contexte

Evry Gregy Mauritanie

Créée en 1999 par le conseil municipal des jeunes de la commune d’Evry Gregy sur Yerres, l’association soutien les projets éducatifs, sociaux, sanitaires et de développement économique de la commune de Jidrel Moghuen en Mauritanie.

Le contexte du projet

En 2018 l’association et la commune ont fêté leurs 20 ans de collaboration. Au cours des 10 premières années l’association a répondu aux priorités :
l’éducation, avec l’aménagement et la construction d’écoles, le développement du maraichage et de la riziculture. Depuis 2012 plusieurs projets d’accès à l’eau ont été menés : amélioration d’une AEP (Adduction d’Eau Potable) et un programme d’assainissement dans deux villages de la commune. Face à l’engouement de la population pour l’accès à l’eau potable et la nécessité d’une plus grande couverture la commune a financé, sur ses fonds propres, une extension du réseau.
En octobre 2017, lors d’une mission, les femmes du village de Fass ont introduit le projet de leur coopérative : associer plantation d’arbres fruitiers au maraichage pour réhabiliter une parcelle de 4ha. Pour cette parcelle les femmes ont choisi l’agroforesterie, sur les recommandations d’un jeune ingénieur agronome du village qui travaille à la SONADER. Elles seront aidées dans la mise en oeuvre par un ingénieur du génie rural, responsable du projet, et l’ingénieur agronome, qui prendra en charge leur formation en arboriculture. Il suivra également le projet: choix des plants et semences, la plantation et la croissance des arbres fruitiers.

Présentation du projet

La problématique énergétique

Il y a plus de 20 ans, les femmes de la commune cultivaient leurs plantations avec des outils en bois, arrosaient à la main et utilisaient des semences de mauvaise qualité. Les rendements étaient faibles. Depuis 2002, l’association apporte régulièrement son soutien en leur fournissant des outils, des semences adaptées au climat, le financement de grillages pour protéger les cultures. La commune de son côté a financé les motopompes pour l’irrigation.
En 2017, selon la Banque Mondiale, l’accès à l’électricité en zone rurale est de 0% en Mauritanie. La commune de Jidrel Moghuen n’est pas approvisionnée en électricité. Si certains équipements sont encore alimentés en fuel les nouveaux équipements utilisent l’énergie solaire.

Les solutions retenues

Pour augmenter leurs revenus et permettre à certaines de rentrer au village, les femmes ont besoin d’accroitre la superficie cultivée. La situation du village, à proximité d’un bras du fleuve Sénégal, lui assure une quantité et une qualité d’eau suffisante pour l’irrigation de ses cultures. Les 2/3 de la population en Mauritanie n’est pas alimentée en électricité d’où l’importance du solaire qui leur permet d’avoir accès à l’énergie tout en participant à une meilleure gestion des ressources.
Le pompage solaire se composera d’une pompe Lorentz PS 1800 CS-37 (et onduleur correspondant de la même marque) & 10 modules solaires de 250 Wc. L’installateur, la société Maaloum, formera une personne du village pour l’entretien régulier des panneaux et assurera la maintenance des installations. Un contrat d’entretien sera signé entre la coopérative des femmes et la Ste Maaloum.