Ethiopie - Mix énergétique pour alimenter un village isolé

Description : Autonomisation énergétique d'une communauté rurale en site isolé (services électriques domestiques et communautaires, cuisson efficace)
  • Localisation : Ethiopie
  • ONG partenaire : blueEnergy
  • Mécène : JPee, Natixis Energeco
  • Dates : 2017-2018
  • Statut du projet : En cours
  • Participation Synergie : 15 000 €
  • Projet sélectionné
  • Étude de faisabilité
  • Installation
  • Monitoring
  • Étude d'impact

Présentation de l’ONG

L’association blueEnergy

blueEnergy, association de solidarité internationale créée en 2004 et reconnue d’intérêt général, accompagne les populations vulnérables au Nicaragua et en Éthiopie afin de les rendre autonomes et actrices du développement de leur région. Les actions menées permettent notamment d’avoir accès à de l’eau propre et à l’assainissement, d’améliorer leur santé grâce à une alimentation plus saine et à des formations sur l’hygiène, mais aussi de disposer de sources d’énergie propre qui apportent la lumière là où elle faisait défaut, aidant ainsi les familles à sortir du cercle de la pauvreté.
Depuis 2014, blueEnergy France met en œuvre des projets d’énergie solaire en Ethiopie en partenariat avec l’ONG locale MCMDO – Mothers and Children Multisectoral Development Organization (www.mcmdo.org ) qui est une Organisation Non Gouvernementale et Humanitaire Ethiopienne créée en 1997. Elle agit en faveur des mères et des enfants désavantagés pour renforcer leur accès aux soins, à l’éducation et pour améliorer leurs conditions de vie avec des programmes eau et assainissement, agriculture et développement d’activités génératrices de revenus. MCMDO anime une dizaine de délégations et ses actions ont amélioré les conditions de vie d’environ six millions de bénéficiaires au cours des 20 dernières années.

Le contexte du projet

L’Éthiopie se classe parmi les 15 pays les plus peuplés du monde avec 92 millions d’habitants. Au niveau énergétique, même si ce pays dispose d’un potentiel considérable en énergies renouvelables (45 GW en hydroélectricité, 5 GW en géothermie, 100 GW en éolien), moins de 30% de la population a accès à l’électricité.
Dans la région du peuple Harari, Koromi est un village rural situé à environ une demi-heure de route de la ville d’Harar. Plus de 500 familles, soit environ 3 000 personnes, vivent dans des conditions difficiles et n’ont pas accès à un assainissement adéquat et à des sources d’énergies abordables. Le village attend d’être relié au réseau, mais c’est un processus très long et coûteux. .  Pour la cuisson, la population a recours au bois, qui devient difficilement accessible en raison de la déforestation, et les fumées produites par ce mode de cuisson sont nocives à la santé. De plus, la population souffre d’une alimentation limitée et peu variée, et d’un manque d’activités génératrices de revenus.

Présentation du projet

La problématique énergétique de l’ONG

A l’est de l’Éthiopie, le village de Koromi bénéficie d’un accès à l’eau potable provenant d’un système de pompage solaire réalisé en 2015 par les équipes blueEnergy et MCMDO avec le soutien de la Fondation EDF et l’implication des partenaires institutionnels régionaux.
Des échanges et discussions ont été menés avec les autorités locales et le groupe de femmes du village, (45 personnes regroupées en association pour gérer les projets communautaires comme la distribution de l’eau potable) ; ils ont permis d’identifier les besoins suivants :

  • L’accès à des services électriques individuels et collectifs de base comme la recharge de téléphones, la production de froid ou l’éclairage -permettant par exemple aux écoliers de pouvoir réaliser leurs devoirs après la tombée de la nuit-.
  • L’amélioration des conditions sanitaires par la réalisation de toilettes à usage collectif et le recyclage des déchets pour la production de biogaz.
  • Une alternative efficace pour la cuisson des aliments, autre que l’utilisation du bois dans des foyers « trois pierres » qui contribue à la déforestation de l’environnement proche.

Les solutions retenues

Ce projet vise à mettre en évidence l’intérêt d’un tel mix d’énergies renouvelables dans des villages ruraux comme Koromi : il permet de rendre le village autonome sur le plan énergétique, de répondre aux problèmes d’assainissement, d’améliorer les conditions d’hygiène et de santé, de réduire les impacts négatifs sur l’environnement, tout en générant des revenus.

Trois objectifs spécifiques guident le projet :

  • Accès à l’électricité : Accès communautaire et individuel à l’électrcité
    – Services communautaires : Installation d’un « Kiosque solaire » proposant des services électriques : recharge de téléphone, production de froid (pour la conservation des aliments et la vente de boissons fraîches), éclairage public autour du kiosque.
    – Services individuels : Via des microcrédits, offre de produits solaires efficaces tels que lampe solaire, chargeur solaire et pico kit photovoltaïque individuel.
  • Cuisson efficace : Mise en place d’un biodigesteur communautaire de 35 m3 qui permettra la production de biogaz et d’engrais biologique. Via des microcrédits, offre de cuiseurs efficaces. Expérimentation de la cuisson solaire : four solaire et chauffe-eau solaire pour économiser le combustible en préchauffant l’eau.
  • Assainissement : Construction de deux blocs de deux toilettes publiques dans le village directement connectés au biodigesteur ainsi que la construction de 4 toilettes sèches à compost dans l’école.

Pour assurer la durabilité du projet, il est prévu d’accompagner la communauté pendant toute la durée du projet.
Différents modules de formation, des espaces de dialogue et des plateformes d’échanges seront organisés tant pour les groupes de femmes, les villageois, que pour les représentants des institutions parties prenantes, les ONG impliquées et les professionnels locaux intéressés à acquérir de nouvelles compétences.

Ce projet a été conçu dans une approche holistique, prenant en compte divers besoins de la population, liés à la santé, à l’assainissement, à une gestion appropriée des déchets. Il est conçu dans le respect du mode de vie des habitants et en complément des pratiques actuelles de la communauté. Il s’appuie sur une étude d’évaluation des besoins et de faisabilité menée en Décembre 2016 à Harari avec les parties prenantes pertinentes et les membres de la communauté. Le caractère entrepreneurial du projet contribuera à la durabilité du projet, en renforçant la motivation des bénéficiaires, en encourageant l’appropriation des technologies, et en offrant à la population la possibilité d’améliorer ses moyens de subsistance. Il est important aussi de savoir que ce projet pilote est destiné à être répliqué dans d’autres villages.

Le projet en photos