Mali - Installation d’une station de pompage solaire pour le maraichage dans une ferme semencière agroécologique

Description : Installation d’une station de pompage solaire pour le maraichage dans une ferme semencière agroécologique
  • Localisation : Mali
  • ONG partenaire : Terre et Humanisme
  • Dates : 2018-2019
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 13 800 €
  • Projet sélectionné
  • Étude de faisabilité
  • Installation
  • Monitoring
  • Étude d'impact

Présentation de l’ONG

Terre et Humanisme

Créée en 1994, l’association Terre et Humanisme (T&H) a pour objectif de contribuer, tant en France que dans le reste du monde, à la diffusion de la connaissance scientifique qu’elle développe en matière de techniques de culture agroécologique. Elle contribue ainsi à la sécurité et à la salubrité alimentaire des populations, et à la promotion des actions ou techniques alternatives visant un développement autonome, solidaire et pérenne, indispensable à la préservation de l’environnement. En France comme à l’international (en Afrique de l’Ouest et sur le pourtour méditerranéen), T&H mène ses actions selon 3 axes :

• Sensibiliser – Mobiliser : informer, accueillir divers publics sur le jardin pédagogique du Mas de Beaulieu à Lablachère (07) ou sur des sites pédagogiques partenaires, animer des ateliers et des conférences
• Former – Transmettre : expérimenter, transmettre des savoir-faire par la démonstration et la formation auprès de divers types de public : jardiniers, animateurs, agriculteurs, grand public…
• Accompagner – Essaimer : soutenir, accompagner et promouvoir des projets ayant des effets de levier pour la transition agroécologique.

Le contexte du projet

Le Mali est un pays sahélien, caractérisé par une agriculture vivrière très dépendante des aléas climatiques, dans lequel l’insécurité alimentaire est chronique et la pauvreté rurale aiguë. Sous les coups conjugués des conflits, des pratiques d’exploitation inadaptées et des impacts des changements climatiques, la dégradation des ressources naturelles y est alarmante.
Fondée en 2001 dans la région de Gao, l’ONG malienne Union pour un Avenir Ecologique et Solidaire (UAVES) œuvre pour la diffusion de l’agroécologie en milieu paysan, dans le but de contribuer à la souveraineté alimentaire et la santé des populations, la régénération et la préservation des patrimoines naturels et nourriciers, l’amélioration des conditions de vie et d’autonomie des communautés paysannes. Soutenue par Terre et Humanisme (T&H), l’UAVES mobilise un réseau d’animateurs agroécologistes endogènes, qui forment et accompagnent aujourd’hui 94 organisations de producteurs et unités de productions agroécologiques familiales.
En 2006, l’UAVES et T&H créent le Centre Agroécologique de Production de Semences Tropicales (CAPROSET). Sur 5 ha, cette ferme semencière collecte et préserve des variétés locales traditionnelles, et multiplie des semences reproductibles, adaptées à une agriculture paysanne sahélienne, diffusées à des prix accessibles aux paysans.
Soucieux que le système de production soit globalement écologique et permette une rentabilité des activités maraichères, T&H et l’UAVES souhaitent équiper les puits du CAPROSET de systèmes de pompage solaire.

Présentation du projet

La problématique énergétique

La ferme semencière du CAPROSET s’étend sur 5 ha de terre aride. Trois puits maraîchers existants, équipés de motopompes, permettent à grande peine de valoriser 1,5 ha. En saison sèche, une main d’œuvre saisonnière importante est nécessaire pour l’irrigation manuelle des planches de cultures. Dans ces conditions, les coûts de multiplication des semences restent importants. Missionné pour garantir l’accès aux semences aux paysans, le CAPROSET opte pour une tarification accessible aux plus défavorisés, qui ne compense pas tous les coûts de main d’œuvre en saison sèche.
Une évaluation de la situation est en cours, dans le but de renforcer les capacités productives du CAPROSET (offre < à la demande), et d’améliorer l’équilibre et l’autonomie financière du CAPROSET. Parmi les premières recommandations, la création de nouveaux puits, et l’investissement dans des systèmes d’exhaure et d’irrigation performants sont préconisés, avec le recours aux énergies renouvelables.

Les solutions retenues

Un quatrième puits maraîcher sera creusé, avec une profondeur approximative de 12 m (profondeur moyenne des puits déjà existants). Une étude des débits sera menée sur les 3 puits existants, et sur le nouveau puits, pour choisir celui des 4 présentant le meilleur débit, et sur lequel sera installé un système d’exhaure solaire.
Une entreprise locale recommandée a proposé l’installation d’un pompage solaire au fil du soleil, sans batteries. Caractéristiques techniques :

• 8 panneaux solaire de 270 Wc
• 1 pompe solaire immergée Lorentz SP 1 800, avec un débit de 7,6m3/h, marque allemande réputée pour sa durabilité, et capacité de pompage jusqu’à 70m de profondeur.

Les équipes du CAPROSET (1 technicienne-formatrice en production de semence, 5 manœuvres chargés de l’arrosage et un gardien-jardinier) devront être formés à la gestion, à l’entretien et aux réparations de base de ces nouveaux équipements.