Mauritanie - Extension d’une culture rizicole avec du pompage solaire pour l’irrigation (phase 3)

Description : Extension d’une culture rizicole avec du pompage solaire pour l’irrigation (phase 3)
  • Localisation : Mauritanie
  • ONG partenaire : Aquitaine Afrique Initiatives (AQAFI)
  • Dates : 2020 -2021
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 25 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’association et du contexte

Aquitaine Afrique Initiatives

Créée en 2007 l’association Aquitaine Afrique Initiatives (AQAFI) a pour missions principales de réfléchir et d’informer sur les mutations socio-économiques et politiques en Afrique, promouvoir des actions de développement et d’échanges culturels.

Le contexte du projet

Les membres de la coopérative Fray-Brosse, qui existe depuis plus de 20 ans, pratiquent le maraichage et l’agriculture irriguée du riz depuis les années 70. Pour réaliser son activité la coopérative s’est vue octroyée une superficie de 999 ha. 120 ha sont dédiés à la riziculture, activité agricole sur laquelle porte le projet, le reste au maraîchage.
Ce projet est la continuité d’actions déjà menées sur le terrain. Dans un premier temps les membres ont été formés à l’utilisation de techniques agricoles modernes, en gestion et technique, notamment avec l’acquisition d’un tracteur (phase1). En 2018 la coopérative a bénéficié d’une station de pompage solaire (phase 2 cofinancée par Synergie Solaire) qui permet l’irrigation de 40 à 60 ha de la parcelle rizicole. A la demande de la coopérative le présent projet vise l’installation d’une seconde station de pompage solaire pour irriguer tout le périmètre de la parcelle de 120ha (phase3).

Présentation du projet

La problématique énergétique

Sur le plan économique le village de Tékane dépend principalement de l’agriculture, combinée à l’élevage, la pêche, le commerce et l’artisanat. La commune, longée par un défluent du fleuve Sénégal, possède un fort potentiel agricole. Une agriculture sous-pluie durant la saison d’hivernage et de décrue est pratiquée. Introduite dans les années 70 la riziculture se fait par irrigation via des motopompes à gazole. Cette technique polluante peut représenter jusqu’à 60% des coûts d’une campagne rizicole pour une superficie exploitée de 60 ha. Les agriculteurs n’ont jamais réussi à assurer leur autonomie alimentaire car en plus des coûts élevés d’exploitation, les rendements sont très faibles. A la demande des membres de la coopérative, AQAFI a mandaté une mission d’expertise auprès de l’ONG « Énergies Sans Frontières » pour étudier la faisabilité d’une installation de pompage solaire. La validation technique a permis de lancer l’installation de la première station de pompage solaire (phase 2 du projet).

Les solutions retenues

La solution d’une centrale solaire de pompage au fil du soleil s’avère la plus pertinente pour résoudre la faible productivité. Elle pourra servir de référence à l’ensemble de la Mauritanie, notamment aux nombreuses coopératives agricoles qui longent la vallée du fleuve Sénégal. Le bitumage du canal principal permettra de lutter contre les infiltrations excessives d’eau et d’en réduire ainsi la perte. L’installation sera faite par Solar-écobât, la même entreprise qui a réalisé l’installation de la première centrale.
Caractéristiques techniques :
– 126 panneaux solaires Solar-Fabrik GmbH Mono S2 halfcut 340Wc
– 1 pompe solaire de surface LORENTZ PSk2-25 CS-G200-15/4
– 1 controleur de pompe LORENTZ PS2-25K 21kVA