Angola - Électrification solaire du complexe scolaire «as buganvilias»

Description : Électrification solaire du complexe scolaire «as buganvilias»
  • Localisation : Angola
  • ONG partenaire : Mulemba
  • Dates : 2019
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 15 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’association et du contexte

Mulemba

Créée en 1993 l’association Mulemba a pour objectif principal d’assurer la scolarisation des enfants et adolescents du quartier de Viana au sein du complexe scolaire As Buganvilias dans les meilleures conditions.

Le contexte du projet

Après 3 décennies de guerre civile qui a pris fin en 2002, l’Angola a connu une embellie jusqu’en 2014 mais la situation économique et sociale s’est fortement dégradée après la chute du prix du baril de pétrole en 2014 provoquant l’arrêt des
investissements dans le pays. Les secteurs tels que l’industrie et l’énergie ont été grandement impactés. Aujourd’hui, l’accès à l’électricité est une des priorités pour les populations. A Luanda par exemple, les coupures d’électricité sont quotidiennes voire permanentes surtout pour les habitations en périphérie du centre-ville comme à Viana. Les énergies renouvelables commencent tout doucement à émerger en Angola et la démarche est soutenue par le gouvernement.
D’autre part, il est important de noter que pendant la guerre très peu d’écoles ont été construites par l’Etat angolais et même après cette période, un nombre insuffisant d’établissements scolaires a été créé par rapport au nombre croissant de naissances. Ce qui conduit aujourd’hui à une très forte surcharge des effectifs des classes, et à un niveau scolaire général médiocre. Dans ce contexte, Mulemba s’est fixée comme objectifs, de dispenser un enseignement de qualité, avec la création d’une grande section de maternelle (inexistante dans la plupart des écoles publiques) de limiter l’effectif des classes à 35 élèves au maximum contre 70 à 100 dans de nombreuses écoles publiques.

Présentation du projet

La problématique énergétique

D’après le Ministre de l’Énergie angolais, « le taux électrification du pays est de 35 % et devrait atteindre 50 % d’ici 2022. La capacité de production d’énergie devrait passer de 3.334 mégawatts à 7.500 mégawatts dont 500 en énergies renouvelables ». (Source : Journal d’Angola du 06/06/2018).
Les 15 bâtiments du centre scolaire sont partiellement raccordés au réseau public d’électricité (7 sur 15) qui subit de nombreuses coupures allant de quelques heures à plusieurs jours. Les 4 bâtiments concernés par ce projet ne sont pas raccordés. Des panneaux solaires sont également présents sur le site mais ne permettent pas l’accès à l’électricité dans les bâtiments (pas de branchements électriques, ils sont uniquement utilisés pour l’éclairage extérieur et un ancien local numérique).

Les solutions retenues

La solution préconisée par l’entreprise locale Elektra, identifiée pour réaliser les travaux, est la suivante : Pour les bâtiments A, 6 et 2 : installation de 6 panneaux 250W sur structure métallique (hors toiture) avec 6 batteries par bâtiment. Pour le bâtiment 9 : réutilisation de 3 panneaux 180W sur structure métallique déjà existants (utilisés pour l’alimentation des ordinateurs de l’ancien local numérique, déplacés depuis dans un local plus grand pour répondre aux besoins) avec ajout de 4 batteries. Cette installation permettra d’alimenter 28 Ampoules pendant 5 heures, des petits appareils (ex : audio) pendant 2 heures, 1 ordinateur pendant 1 heure, 1 projecteur pendant 1 heure, 8 ventilateurs pendant 5 heures, divers (maintenance) pendant 1 heure.