Guinée-Conakry - Électrification solaire des services collectifs (écoles, centre de santé, éclairage public) du village de Kambaco et accès à l’eau par le pompage solaire

Description : Électrification solaire des services collectifs (écoles, centre de santé, éclairage public) du village de Kambaco et accès à l’eau par le pompage solaire
  • Localisation : Guinée-Conakry
  • ONG partenaire : Electriciens Sans Frontières
  • Dates : 2019-2020
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 30 000 €
  • Projet sélectionné
  • Étude de faisabilité
  • Installation
  • Monitoring
  • Étude d'impact

Présentation de l’ONG

Electriciens Sans Frontières

ONG de solidarité internationale reconnue d’utilité publique, depuis 1986 Electriciens sans frontières a pour ambition de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations les plus démunies, en mobilisant le savoir-faire de ses adhérents en matière d’accès à l’électricité et à l’eau.
L’association a pour objectifs :
– d’étudier, promouvoir et réaliser des projets d’aide au développement, de solidarité et de coopération en faveur des populations défavorisées dans les domaines de l’énergie, en intégrant les services associés, contribuant à la satisfaction des besoins tels que la santé, l’éducation, l’accès à l’eau, le développement économique;
– d’organiser des actions de post-urgence et de réhabilitation au bénéfice des populations et organisations existantes dans les régions en situation de crise humanitaire.

Pour cela, l’association s’appuie sur un réseau de 1300 adhérents répartis dans 14 délégations régionales.

Le contexte du projet

Avec plus de la moitié de sa population en situation de pauvreté, la Guinée est classée 175ème (sur 189 pays) en matière de développement humain par le Programme des Nations Unies pour le Développement (Données PNUD 2018). De nombreuses communautés manquent de services de base : santé, éducation, etc. Seulement un peu plus de la moitié des enfants inscrits achèvent leurs études primaires (59,6% au total, 52,1% pour les filles). 80% de la population rurale est encore analphabète (selon les dernières données disponibles UNESCO 2014), malgré quelques progrès réalisés ces dernières années. L’accès à l’eau et à l’électricité y est rare, et ce en particulier dans les zones rurales. Cela pénalise fortement le développement local du village de Kambaco : corvées d’eau pénibles et chronophages, conditions d’hygiène limitées, propension des maladies hydriques, activités réduites en soirée dues au manque d’éclairage (étude des élèves, interventions médicales au centre de santé, vie communautaire).
Dans le but de favoriser le développement socio-économique du village de Kambaco et de ses habitants, l’Association des Jeunes et Volontaires pour le Développement de Kambaco (AJVDK), représentante de la population, a sollicité ESF. Elle souhaite disposer d’éclairage et d’eau propre à la consommation humaine au centre du village (attractivité commerciale du marché, lutte contre les maladies hydriques, réduction du temps de corvée d’eau) et disposer d’énergie électrique dans un certain nombre de bâtiments d’intérêt public (poste de santé, classes d’école primaire et collège).
Electriciens Sans Frontières intervient dans plus de 30 pays d’Afrique et notamment depuis 2003 en Guinée-Conakry (11 projets en cours et terminés, missions régulières sur place).

Présentation du projet

La problématique énergétique

Le contexte énergétique de la Guinée-Conakry se caractérise par des potentiels importants (hydroélectrique, énergie solaire et éolienne) mais largement sous exploités. Seules quelques grandes villes, dont la capitale, bénéficient d’un taux de couverture correct. En 2016, alors que le taux d’accès à l’électricité était de 82.2% en zone urbaine il n’était que de 6.9% en zone rurale.
Le village de Kambaco, situé à 450 km de la capitale Conakry (7 à 8 heures de trajet), ne dispose d’aucun accès à l’électricité et n’est pas inclus dans les plans d’expansion du réseau national du gouvernement pour les années à venir. Le poste électrique le plus proche se situe à Pita, soit à environ 35 km du village.
Le manque d’électricité impacte également l’accès à l’eau des habitants : le seul accès collectif de la population à une eau de qualité passe par un puits, situé loin du marché et des écoles (700m), et dont l’eau doit être pompée manuellement par les utilisateurs, avec une forte pénibilité.

Les solutions retenues

L’électricité :
– Concernant l’accès : il a été retenu d’alimenter l’ensemble des villageois (éclairage public & marché), les élèves de l’école primaire et du collège (éclairage des classes et salle informatique), les patients et le personnel du centre de santé (éclairage et conservateur de vaccins), les commerçants du marché (éclairage public).

– Concernant la production : Pour le courant alternatif : centralisée. 8 modules photovoltaïques 250 Wc / 24 V (4 chaînes de 2 modules); 12 batteries 2 V – C 100 – 970 Ah montées en série; 1 local technique électrique pour les 12 batteries, le convertisseur C24 1200 VA et le régulateur MPPT 150/100. Pour le courant continu (le conservateur de vaccin) : 1 module photovoltaïque 230 Wc / 24 V sur le toit du bâtiment du Poste de Santé, l’appareil est autonome (pas de batterie ni de régulateur). Mise en place de 5 lampadaires solaires autonomes : 80 Wc ; 2400 lm ; avec batterie intégrée (1 à proximité de l’unité de production et 4 pour le marché).

L’eau :
– Concernant l’accès : Il a été retenu d’alimenter en priorité les écoliers et les usagers du centre de santé, les femmes du village (premières responsables des corvées d’eau). La production d’eau en surplus sera vendue aux villageois sur la place du marché.

– Concernant la production : équipement du forage existant : mise en place d’1 pompe de capacité 400 l/h d’une puissance de 120 W, construction d’un château d’eau de 5 m3, pompage au fil du soleil avec 2 modules photovoltaïques de 43 Wc / 24 V; mise en place de 5 bornes fontaines pour distribution d’eau à l’école primaire (2), au Collège (2) au Poste de Santé (1); 2 bornes fontaines pour vente d’eau (marché).