Afghanistan - Électrification solaire de 9 écoles et d’un pensionnat d’un lycée agricole

Description : Accès à l'électricité pour les établissements scolaires de la région rurale du Waras.
  • Localisation : Afghanistan
  • ONG partenaire : Amitié Franco-Afghane
  • Dates : 2018-2019
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 6 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’ONG

Amitié Franco-Afghane (AFRANE)

AFRANE (Amitié franco-afghane), est une association loi 1901 d’aide humanitaire en Afghanistan. Elle considère que l’accès à l’éducation de la jeunesse afghane est une clé essentielle pour la reconstruction durable du pays. L’association, fondée sur des liens d’amitié franco-afghans, s’attache à établir un environnement favorable à l’enseignement et informer sur la situation en Afghanistan.
Actuellement AFRANE soutient 48 écoles, environ 100 000 enfants, réparties sur 5 sites (Kaboul, Tcharikar, Djalalabad, Waras et Hérat). Elle agit sur 3 volets :

• La formation pédagogique : Formation d’enseignants, de bibliothécaires et de laborantins, développement d’outils pédagogiques, soutien à l’enseignement du français, classes préparatoires pour le concours d’entrée à l’université, formation d’enseignants, élèves et parents d’élèves à la non-violence et à la médiation.
• La reconstruction : Réhabilitation et construction d’établissements: bâtiments scolaires (dont un lycée agricole et son pensionnat avec la mise en place d’un terrain d’expérimentation agricole), laboratoires de sciences, bibliothèques, latrines et adductions d’eau, crèches
• L’équipement (mobilier et fournitures scolaires : livres, matériel de sciences, tableaux, pupitres…).

Le contexte du projet

Le district du Waras se situe dans la province de Bamyan, célèbre pour ses bouddhas géants malheureusement disparus en 2001. L’Unicef l’a classée 27e sur 32 provinces au niveau national à partir d’indicateurs tels que l’espérance de vie ou le taux de scolarisation (Données AFRANE 2018). Comprenant environ 100 000 habitants, soit près d’un quart de la population totale de la province, le district du Waras est le plus grand district de Bamyan. Il s’agit d’une région montagneuse et enclavée située dans le sud de la province. Il n’est accessible que par un col culminant à 3500 mètres d’altitude. Le Waras est ainsi privé de réseau électrique public et de réseau routier une partie de l’hiver, du fait de la neige très abondante dans cette partie du pays. Reculées et difficiles d’’accès, les écoles du Waras, situées dans une multitude de villages et hameaux répartis à travers les nombreuses vallées, présentent d’importants besoins en éducation et infrastructures.
Cette région est par ailleurs la région la plus stable du pays. Peuplée de Hazaras, la région se tient à l’écart des conflits armés et de nombreuses organisations peuvent y mener des activités de développement. Accessible en avion, la province de Bamyan peut donc être aisément visitée, que ce soit par le personnel d’AFRANE ou des consultants extérieurs. AFRANE, grâce à ses 37 ans d’expérience et à sa connaissance du pays, est par ailleurs reconnue par l’Ambassade de France en tant qu’acteur responsable en termes de sécurité. Ainsi, l’organisation a reçu une dérogation pour employer des Volontaires de Solidarité Internationale, alors que le pays est classé en zone rouge par le Ministère des Affaires Etrangères.

Présentation du projet

La problématique énergétique

La plupart des écoles situées dans le district du Waras n’ont pas accès à l’électricité et n’ont d’autres solutions que de recourir à l’énergie solaire. En effet, le réseau électrique local est quasiment inexistant et un raccordement n’est pas envisageable.
Cela a un impact sur la gestion administrative de l’école, ainsi que sur les conditions d’apprentissage des enfants. En effet, le personnel administratif ne peut pas informatiser ses fichiers de suivi. Certaines écoles ont par ailleurs des classes très sombres notamment en début ou fin de journée à l’approche de l’hiver. Enfin, des enseignants passent la nuit dans les écoles éloignées ou enclavées. Avoir accès à l’électricité leur serait très bénéfique (lumières et téléphones).
Par ailleurs, AFRANE a construit un lycée agricole dans la commune de Band-e-Kossa, ayant pour objectif de former de manière pertinente et adaptée les étudiants de la vallée, mais aussi d’autres étudiants du district, puisqu’il s’agit du premier lycée agricole de ce département. Ainsi, AFRANE lance en 2018 la construction d’un pensionnat rattaché au lycée agricole pour 40 étudiants. Celui-ci aura aussi besoin d’être équipé en électricité, afin que les étudiants aient de la lumière la nuit et de quoi charger leurs appareils électroniques.

Les solutions retenues

Le taux d’ensoleillement étant très élevé dans la région, la solution solaire semble être la solution la plus pertinente. Pendant la période scolaire, la durée d’ensoleillement par jour sera toujours suffisante pour fournir de l’électricité aux écoles. AFRANE fournira donc un panneau solaire (250 V), deux batteries (12 V – 150 W), un régulateur de charge et un convertisseur (24V – 220V) à neuf écoles, les besoins énergétiques étant relativement faibles.
Pour le dortoir de Band-e-Kossa, les besoins énergétiques sont plus importants, car les 40 étudiants y vivront principalement la nuit. Certains étudiants auront des appareils électroniques à charger. Ainsi, 5 panneaux solaires sont prévus pour répondre à ces besoins ainsi que 10 batteries, 5 régulateurs et un convertisseur.
Les Shura (communauté villageoise ayant le rôle de conseil d’administration) des 9 écoles ont par ailleurs accepté de contribuer à l’équipement des écoles en panneaux solaires, en fournissant les câbles électriques, les cadres métalliques pour les panneaux, un coffre de protection pour les batteries, ainsi que la main d’œuvre d’installation.
Liste des écoles équipées: Qol-e-Batu, Qara Ghojor, Qom-e-Barfi, Pitab-e-Sarab, Sar-e-Sarab, Qaf Qule, Qul-e-Massoud, Sia Qulak, Markaz-e-Waras (qui accueille le bureau d’AFRANE).