Guinée-Conakry - Électrification solaire de 4 centres de santé en zone rurale

Description : Électrification solaire de 4 centres de santé en zone rurale
  • Localisation : Guinée-Conakry
  • ONG partenaire : Santé Sud
  • Dates : 2022
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 20 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’association et du contexte

Santé Sud

Selon sa devise « tout le monde a le droit d’être bien soigné », Santé Sud, association de solidarité internationale créée en 1989, participe à l’amélioration de la santé et à la promotion sociale dans les pays en développement.

Le contexte du projet

En Guinée, l’état de santé des populations demeure caractérisé par des taux de mortalité et de morbidité relativement élevés, en particulier dans les zones rurales. L’accès aux services de santé est concentré autour des zones urbaines alors que les zones rurales, qui rassemblent 60% à 80% de la population, ont une couverture sanitaire très inégale, souvent déficiente.
Les professionnels de santé hésitent à s’y implanter à cause de coûts d’installation élevés et de conditions de vie et d’exercice jugés difficiles. Pour soutenir l’installation de médecins généralistes dans les zones rurales d’Afrique de l’Ouest et de Madagascar Santé Sud a développé une méthodologie structurée : formation préalable du médecin, équipement en mobilier, en matériel médical, installation photovoltaïque pour l’accès à l’électricité de son centre de santé, ainsi qu’une moto, et un accompagnement professionnel par ses pairs. En 2021 Synergie Solaire a soutenu Santé Sud sur 1 projet pilote d’électrification solaire du centre de santé de Soolè, à la suite de la réussite de ce dernier, Synergie Solaire s’engage sur le soutien de 4 autres centres.

Présentation du projet

La problématique énergétique

En 2018 si 87% de la population urbaine a accès à l’électricité en Guinée, ce taux n’est que de 20% en zone rurale (Données Banque Mondiale).
La Guinée fait face à un double problème énergétique : un déficit de production et un déficit de distribution d’électricité. L’entreprise publique Electricité de Guinée (EDG) ne répond pas suffisamment aux besoins énergétiques du pays. Une étude financée par l’Agence Française de Développement en 2016 a estimé que l’EDG ne distribue que 712 465 MWh par an, pour un besoin estimé à 1 320 955 MWh. Cette même étude a estimé que seule 57 % de l’électricité produite parvient finalement aux consommateurs.
La consommation étant concentrée en milieu urbain, l’électricité du réseau est quasi-indisponible pour les ménages et les structures de soins en milieu rural. Ce déficit d’énergie est un problème majeur pour les structures sanitaires de première ligne qui ne peuvent s’électrifier qu’avec des groupes électrogènes ou des panneaux solaires qui nécessitent un investissement conséquent.

Les solutions retenues

Les centres de santé de M’Badi, Walawala, Poukoubourouwal et Koukoude disposent chacun de 6 pièces ainsi que d’un logement pour le médecin. Actuellement, ils ne sont pas ou insuffisamment équipés en panneaux solaires pour leur électrification.
Caractéristiques techniques de chaque installation solaire :
* 4 panneaux solaires monocristallins 250Wc * 1 onduleur MPPT SUOER (fonctions de régulateur/chargeur/convertisseur) de 2000w fonctionnant en 24v * 4 batteries 2V – 200Ah LEOCH. Pour assurer la maintenance de l’installation le médecin mettra en place une caisse d’amortissement qu’il alimentera régulièrement par un prélèvement sur les revenus de ses actes médicaux.