Bénin, Kotopunga - Électrification d’un hôpital de brousse

Description : Electrification de l'hôpital de brousse de Kotopunga
  • Localisation : Bénin, Kotopunga
  • ONG partenaire : Lumières Partagées
  • Mécène : Ingeteam, Tryba Energy, QOS Energy (Don en nature) Natixis Energeco, An Avel Braz (Don financier)
  • Dates : 2015
  • Statut du projet : Archive
  • Engagement financier: Don financier 21K€ Don de matériel 13K€
  • Projet sélectionné
  • Étude de faisabilité
  • Installation
  • Monitoring
  • Étude d'impact

L’association Lumières Partagées

Lumières Partagées est une association fondée en 2007 et basée à Marseille. Elle a pour objet l’aide au développement par des actions dans l’éducation et la santé. Elle compte aujourd’hui 15 bénévoles et 150 adhérents.

Dans le cadre de ses missions annuelles de 18 jours au Bénin dans la région de l’Atakora et de N’Dali, l’association travaille en partenariat avec des lycéens et des étudiants de diverses spécialités technologiques pour équiper des écoles et des dispensaires en panneaux photovoltaïques et en éclairage. L’objectif essentiel est le transfert de savoir-faire professionnels entre les élèves et la population béninoise. La maintenance et le renouvellement de toutes les installations défectueuses sont effectués à chaque nouvelle mission.

Déroulement type d’une mission

Une mission se déroule classiquement en 3 étapes :

  • Evaluer le besoin (avant le départ)
  • Installer et mettre en service les nouveaux équipements
  • Pérenniser les anciennes installations

1 – Evaluer le besoin

Pour répondre au mieux aux besoins des populations locales, Lumières Partagées travaille avec une petite ONG béninoise « Les 1000 Lucioles ». Son président choisit, en collaboration avec les autorités locales, les écoles et les dispensaires pour lesquels l’association va travailler. La demande n’est prise en considération que s’il y a implication et engagement des populations concernées. Après un dimensionnement des futures installations, le matériel est acheté en France et expédié par container.

2 – Installer et mettre en service les nouveaux équipements

Une fois sur place, le nouveau matériel est installé dans les lieux sélectionnés par l’ONG. Ces chantiers nécessitent de nombreux
déplacements en brousse car l’habitat est très dispersé.

3 – Pérenniser

Cette phase est primordiale. Elle consiste à assurer la maintenance des installations des missions précédentes pour éviter qu’elles soient hors d’usage faute de maintenance ou de pièces de rechange. En 2011, un emploi local a été créé et un électricien béninois est désormais en charge d’assurer la maintenance des 30 sites pendant toute l’année.

La problématique énergétique de l’ONG

Actuellement le dispensaire est alimenté par le réseau électrique géré par la Société Béninoise d’Electricité, le docteur Faidherbe dispose aussi d’un petit groupe électrogène d’appoint, et depuis 2011 d’un éclairage solaire pour 2 salles du dispensaire, ainsi que d’un frigo médical alimenté lui aussi par un panneau photovoltaïque.

Malheureusement, le réseau électrique Béninois n’offre aucune garantie de bon fonctionnement, et fait l’objet de fréquentes coupures pouvant aller jusqu’à plusieurs jours, notamment pendant la période des pluies, qui dure 6 mois dans cette région du Bénin. De plus l’énergie fournie n’est pas de bonne qualité : variation de tension et instabilité de la fréquence.

Le petit groupe électrogène sert de dépannage lors des coupures du réseau principal. Mais ce dernier ne suffit pas à l’alimentation de tout le site d’une part, et doit être démarré dans l’urgence ce qui n’est pas simple.

Les solutions envisagées

L’étude, achevée fin 2014, a permis de concevoir, dimensionner, chiffrer, et planifier une installation solaire appropriée aux besoins du dispensaire :

  •  32 panneaux solaires TRYBA puissance unitaire 210 Wc (production totale 6 kWc),
  • 2 onduleurs INGETEAM (Ingecom AC Link TL et SUN Lite 3),
  • 30 batteries solaires HOPPECKE (60 V 320 Ah),
  • 3 tableaux électriques ELECTROTECH (général, maternité, dispensaire),
  • 20 points lumineux ELECTROTECH (maternité, salles de soins et hospitalisation, pharmacie, laboratoire…),
  • 15 prises électriques ELECTROTECH (matériel médical, ordinateurs).

Les panneaux sont fixés sur une structure en acier galvanisé CODIP préparée posée sur une dalle béton étanche de 80 m², construite pour la circonstance au-dessus de l’entrepôt et de l’espace attenant aux garages. Les batteries, onduleurs, coffret AC/DC, et coffret TGBT sont installés dans un local technique fermé situé sous la dalle, protégé au mieux de la poussière et de la chaleur. Un système de monitoring a aussi été installé grâce à QOS energy.

Les impacts Développement Durable du projet

Sociaux—

  • Amélioration des conditions de vie
  • Amélioration des conditions sanitaires : diminution des risques médicaux lors des accouchements et interventions médicales

Economiques—

  • Structuration et pérennisation de services énergétiques dans un milieu rural enclavé

Environnementaux—

  • Promotion des énergies renouvelables

—

Témoignage

«En un mot pour notre association, faire participer des jeunes étudiants aux chantiers et prendre en stage un étudiant béninois a pour objectif UNE ouverture sur le monde. Cette immersion dans un milieu différent doit leur permettre de saisir une diversité culturelle, leur faire prendre conscience des déséquilibres Nord-Sud et mieux comprendre les problèmes de développement dans les pays émergents. Autrement dit, une prise de conscience d'une citoyenneté élargie au monde en liaison avec les problèmes économiques, les questions liées à l'environnement ainsi qu'une acceptation des différences perçues comme un enrichissement personnel.»

Marc Padovani, Cofondateur de Lumières Partagées