Philippines - Électrification de 5 villages grâce à la connexion de plusieurs systèmes solaires individuels, reliés par «grappe» pour créer un mini réseau

Description : Électrification de 5 villages grâce à la connexion de plusieurs systèmes solaires individuels, reliés par «grappe» pour créer un mini réseau
  • Localisation : Philippines
  • ONG partenaire : Entrepreneurs du Monde
  • Dates : 2019 - 2020
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 30 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’ONG

Entrepreneurs du Monde

Association française créée en 1998, Entrepreneurs du Monde (EdM) accompagne l’insertion économique des familles en situation de grande précarité et leur facilite l’accès à des biens et services essentiels. Ainsi, ces familles gagnent en autonomie et améliorent leurs conditions de vie.
Pour réaliser sa mission, EdM favorise l’émergence d’organisations locales pérennes autour de 3 axes : la microfinance sociale, l’accès à l’énergie et le soutien à la très petite entreprise.
En 2018, l’association a soutenu 140 325 micro-entrepreneurs, formé et accompagné 685 créateurs d’entreprises et a équipé 23 353 familles de lampes solaires et réchauds dans 11 pays, à travers 21 programmes et partenaires locaux.
Les programmes d’accès à l’énergie d’EdM participent au développement économique local. Ils dynamisent des filières de production locales, favorisent la création d’emplois et le renforcement d’activités génératrices de revenus par le biais de ses micro franchises. Les personnes vulnérables, qui intègrent le réseau de vendeurs micro franchisés – dont la plupart sont des femmes – ont l’opportunité d’améliorer leurs revenus et d’accéder à une autonomie financière, gage d’émancipation.

Le contexte du projet

Les Philippines sont composées de 7 107 îles. 21% des Philippins, soit environ 22 millions de personnes, vivent en dessous du seuil de pauvreté en 2018 (Philippines Statistics Authority). Une part grandissante de ces personnes vulnérables vit dans des zones urbaines défavorisées, très denses, dans des conditions insalubres, avec peu d’accès aux biens et services de base (eau potable, énergie, logement stable), et dans un environnement souvent dangereux et violent (drogue, alcool…). Ces dernières années, le Grand Manille n’est pas parvenu à faire face à la forte augmentation de sa population et le pourcentage de résidents vivant dans des bidonvilles ou dans des conditions d’extrême pauvreté, atteint plus de 40% (données Banque Mondiale, 2014).
Active aux Philippines depuis 1998 et coordonnant actuellement deux programmes de microfinance sociale dans le pays, Entrepreneurs du Monde a décidé de s’atteler à la problématique de la précarité énergétique en créant le programme ATE Co soutenu par Synergie Solaire en 2016 et 2017. En effet depuis 2016 ATE Co a développé une solution particulièrement innovante : permettre aux familles les plus pauvres des bidonvilles du Grand Manille, vivant entre le seuil de pauvreté et d’extrême pauvreté, de bénéficier d’un éclairage solaire de bonne qualité, économique et sans danger et d’en devenir propriétaire. Il s’agit d’un kit solaire de 3 points lumineux permettant aussi de charger des petits appareils électriques pour moins de 3 USD par semaine. L’innovation de location-vente (« pay-as-you-go ») leur permet d’acquérir le système solaire en douceur, sur 18 mois, en payant quotidiennement et à leur rythme pour son activation, selon un calendrier de paiement flexible. Les paiements sont faits auprès des agents d’ATE Co qui visitent et forment chaque client. Grâce à un logiciel connecté à la batterie des kits installés, le kit est désactivé si le client n’est pas à jour de ses paiements. Cela permet de toucher des ménages plus pauvres qui n’auraient pas la capacité de prendre un crédit.
Le présent projet a pour vocation d’accroître le champ d’action d’ATE co qui s’étendra en zone rurale et proposera une plus large gammes de kits solaires avec toujours un mode de financement destiné aux plus pauvres.

Présentation du projet

La problématique énergétique

L’un des principaux défis de ces habitants est d’avoir accès à une source d’électricité sûre et fiable dans leur logement. Malgré un taux d’électrification des villes élevé, plus de 10 millions de personnes vivant en zones rurales n’ont pas accès à l’électricité (Banque Mondiale, 2017). Parmi ces personnes en grande précarité énergétique, 1,5 million sont considérées comme trop éloignées du réseau pour être électrifiées. Ces personnes utilisent des sources alternatives d’éclairage, dangereuses et polluantes, comme les bougies et le kérosène ou alors, se connectent illégalement ou via un système de sous-compteur extrêmement coûteux et peu fiable. Ce constat est également valable pour la cuisson puisque 43% des philippins (habitant en grande majorité en zone rurale) cuisinent toujours au bois (Banque Mondiale, 2016).
En 2001, le « Electric Power Industry Reform Act » (EPIRA) a réorganisé en profondeur le secteur de l’énergie aux Philippines. La distribution de l’énergie est gérée par des compagnies de distribution privées et des coopératives électriques en zones rurales. Cette initiative souligne la difficulté d’électrifier les 9% du territoire encore hors réseau en 2016 ainsi que toutes les zones où le réseau est présent mais non encore raccordé aux habitations en basse tension. La coopérative électrique de Quezon a signé une lettre de partenariat avec ATE co pour initier l’ouverture d’un projet de micro-réseau dans une zone non viable de la région.

Les solutions retenues

ATE Co déploie la technologie développée par la start-up australienne Okra qui a gagné le prix PFAN (Private Financing Advisory Network) de l’entreprise la plus innovante en 2017. Elle consiste en deux produits clés qui se combinent pour faciliter le déploiement de micro-réseaux 100% solaires, évolutifs et adaptés aux zones hors réseau peu densément peuplées.
Le système Okra est basé sur la connexion de plusieurs systèmes solaires individuels, reliés entre eux par «grappe» en connectant des contrôleurs de charge qui gèrent de façon optimale la distribution de l’énergie. Grâce à la nouvelle régulation de tension de réseau haute fréquence DC/DC entre 0V-55VDC, il n’est plus nécessaire de recourir à des onduleurs coûteux, ce qui divise le coût total d’investissement par maison installée par 2 et permet la mise en œuvre d’un réseau sûr par des techniciens possédant une formation basique en électricité.
De plus, un logiciel intégrant des algorithmes de distribution qui garantissent la disponibilité de la puissance et réduisent les pertes de puissance d’un facteur 16 par rapport au réseau national a été mis en place. L’architecture est entièrement modulaire, ce qui permet d’étendre les réseaux au fil du temps pour répondre à la demande croissante de la communauté. Elle est soutenue par un logiciel de surveillance à distance en direct pour faciliter la maintenance et la mise à l’échelle du système. Le logiciel permet aussi de facturer chaque famille en fonction de sa consommation.
EdM et Okra mènent un projet pilote sur la même technologie au Cambodge depuis avril 2018. Toutes les contraintes techniques ont déjà été évaluées et résolues. La partie technique est donc prête à être répliquée et EdM a accumulé suffisamment de connaissance pour les transmettre à son programme Philippin ATE Co.