Bénin - Développement de la filière solaire au Bénin

Description : Développement de la filière solaire au Bénin
  • Localisation : Bénin
  • ONG partenaire : GERES
  • Dates : 2011, 2012, 2013
  • Statut du projet : Archive
  • Engagement financier: 80000 € sur 3 ans
  • Projet sélectionné
  • Étude de faisabilité
  • Installation
  • Monitoring
  • Étude d'impact

L’association GERES

Association créée à Marseille en 1976 et basée aujourd’hui à Aubagne, le GERES mène des projets de développement durable innovants, en région PACA et dans des pays du Sud.

Préserver l’environnement, réduire les inégalités et la précarité , tels sont les enjeux auxquels l’équipe du GERES tente de répondre en mettant en œuvre des projets d’efficacité énergétique, de mise en place d’énergies renouvelables et de développement d’activités économiques.

Les programmes bénéficient de l’expérience de 120 collaborateurs du GERES et de leurs partenaires locaux ainsi que du soutien institutionnel de l’Union Européenne, du ministère des Affaires Etrangères, du Fonds français pour l’Environnement Mondial, l’Agence Française de Développement, l’ADEME…

Le contexte du projet

Depuis le début des années 2000, le GERES intervient au Bénin en appui du secteur artisanal et de la transformation agro-alimentaire. Au cours de ces années d’expérience, il est apparu évident que les petites entreprises rurales étaient limitées dans leur essor par un environnement défavorable. Les secteurs d’activité ne sont pas structurés et la population n’a pas accès à des sources d’énergie primaire, préalable essentiel au développement économique.

La problématique énergétique de l’ONG

Au Bénin, 70% de la population vit en milieu rural. Sur ce territoire, seuls les chefs – lieux des communes sont reliés au réseau électrique, soit 10 à 15% de la population. Parmi les foyers qui peuvent techniquement s’y accorder, nombreux sont ceux qui n’en ont pas les moyens.

Ce contexte traduit une forte précarité énergétique, d’autant plus marquée que les prix des énergies fossiles augmentent chaque année, avec la pression du marché. Les objectifs du programme sont donc les suivants :

  • Réduire la dépendance énergétique en proposant un accès innovant à une source d’énergie propre et renouvelable
  • Promouvoir l’entreprenariat, notamment féminin et renforcer le tissu économique local
  • Proposer une alternative durable aux activités manuelles
  • Assurer l’implication et l’intégration des acteurs institutionnels locaux

Les solutions envisagées

Afin de pallier ces carences en milieu rural, le GERES propose un accès à des services énergétiques dans le département du Zou, lequel est faiblement relié au réseau électrique. Ce projet offre une solution concrète, structurée et globale en faveur de l’autonomie énergétique de cette zone et impulse le développement économique des populations.

Le GERES cherche à développer la solution photovoltaïque qui s’avère très pertinente pour répondre localement aux besoins énergétiques. Le volet solaire du programme prévoit la mise en place de kits solaires. Ce sont des équipements autonomes approvisionnés par des panneaux photovoltaïques et alimentant des circuits électriques courts. Il est également pré vu de former des personnes à l’entretien de ce matériel afin que la réponse de l’énergie solaire soit véritablement assimilée par la population.

La fourniture d’énergie à des personnes qui ne peuvent pas prétendre à un rattachement au réseau traditionnel permet d’impulser des projets économiques qui étaient jusque – là limités en raison de cette lacune. Les bénéficiaires directs de ce programme sont :

  • Des opérateurs œuvrant dans le domaine de la maintenance électronique et électrique qui pourront bénéficier des installations solaires prévues dans le programme
  • Des artisans et fournisseurs de services (coiffure, couture…) notamment les femmes
  • La population jeune et sans formation ne bénéficiant pas d’opportunités économiques fiables et souvent contrainte à l’ exode rural
  • Les populations rurales non desservies par le réseau électrique qui pourront bénéficier d’équipements fonctionnant sur batterie (téléphone, portable, lampe)

Le GERES veut répondre aux problèmes posés par la précarité énergétique en structurant les services à l’échelle territoriale par :

  • Une approche horizontale développant une offre de services adaptés aux besoins productifs, minimisant les coûts de fonctionnement et favorisant la multifonctionnalité
  • Une approche verticale de type filière, intégrant les contraintes de production, d’utilisation et d’entretien du matériel

Les impacts Développement Durable du projet

Sociaux

  • Amélioration des conditions de vie des populations
  • —Création d’emplois attractifs non agricoles en milieu rural limitant l’exode rural
  • Réduction de la dépendance énergétique

Économiques

  • Structuration et pérennisation de services énergétiques en milieu rural
  • —Renforcement des MPE/TPE en milieu rural
  • Amélioration des revenus des ménages ruraux
  • —Renforcement des opportunités économiques pour les femmes

Environnementaux

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Promotion des énergies renouvelables

Le projet en photos

Témoignage

« L’accès universel à l’énergie propre et l’efficacité énergétique sont directement liés à la réduction de la pauvreté. Les Nations-Unies ont d’ailleurs déclaré 2014-2024, la décennie de l’énergie durable pour tous. Maintenant il faut concrétiser notre volonté d’agir. Je salue les initiatives comme celles des entreprises qui abondent le fonds Synergie Solaire. En soutenant nos projets sur le terrain, Synergie Solaire nous permet de relever ensemble ce défi de l’accès à l’énergie durable pour les populations les plus vulnérables. »

 

Alain Guinebault, Délégué Général du GERES