Inde - Création de salles de bain solaires passives et accès à l’eau chaude (cuisines & salles de bain) par des chauffe-eaux solaires pour des internats du Ladakh

Description : Création de salles de bain solaires passives et accès à l’eau chaude (cuisines & salles de bain) par des chauffe-eaux solaires pour des internats du Ladakh
  • Localisation : Inde
  • ONG partenaire : Fondation GoodPlanet
  • Dates : 2020 - 2022
  • Statut du projet : En cours
  • Engagement financier: 40 000 €
  • Projet sélectionné
  • En cours
  • Réalisé

Présentation de l’association et du contexte

La Fondation GoodPlanet

Prolongement du travail artistique et de l’engagement pour l’environnement de Yann Arthus-Bertrand, la Fondation GoodPlanet, créée en 2015 et reconnue d’utilité publique, a pour objectifs de placer l’écologie et l’humanisme au cœur des consciences et de susciter l’envie d’agir concrètement pour la terre et ses habitants.

Le contexte du projet

La Fondation GoodPlanet intervient au Ladakh depuis 2013 avec un programme de constructions bioclimatiques scolaires (salles de classe et dortoirs d’internats). D’un seul internat-cible au départ, l’intervention de la Fondation s’est étendue en 2017 à 8 internats de la région de Leh, à la vallée du Zanskar et au plateau du ChangTang, permettant ainsi à plus de 1200 enfants de bénéficier d’une alimentation plus saine, à base de légumes frais produits sur place dans ces écoles grâce à des serres spécialement adaptées au grand froid. Ce programme de nutrition scolaire a également permis d’améliorer les pratiques de stockage alimentaire et d’hygiène dans la restauration scolaire mais a soulevé le problème de certains équipements manquants pour chauffer l’eau que ce soit pour la cuisine ou l’hygiène corporelle. Aujourd’hui, le projet proposé vise donc à compléter les infrastructures dans les internats. Synergie Solaire renouvelle son soutien, déjà apporté en 2014 par du mécénat financier et en compétences, pour la construction d’une école bioclimatique.

Présentation du projet

La problématique énergétique

Le Ladakh est une région himalayenne de haute altitude, froide et aride (moins de 200 mm de précipitations par an). La vallée du Zanskar (3700m) et le plateau du Changtang (4400m) sont exposés à un climat particulièrement difficile, avec des températures hivernales fréquemment sous les -20°c et accentuées par de fortes chutes de neige et des vents violents. Il est très difficile d’assurer l’approvisionnement en électricité (coupures fréquentes) et en eau chaude (toilette, lavage du linge). Les conditions d’hygiène de la population y sont de ce fait très mauvaises. Il est indispensable d’avoir une source complémentaire d’énergie pour assurer le service. Beaucoup d’habitants ont ainsi recours à des générateurs, bruyants et polluants, ainsi qu’au gaz pour chauffer l’eau.

Les solutions retenues

Au Ladakh, les conditions d’ensoleillement sont exceptionnelles avec un ciel dégagé plus de 300 jours par an, ce qui rend l’utilisation de l’énergie solaire très intéressante, que ce soit pour chauffer l’eau ou la conception de bâtiments solaires passifs. 11 internats sont concernés par ce projet, au regard de la situation de chacun, il est prévu de mettre en oeuvre une ou plusieurs des actions suivantes :
– La rénovation et/ ou construction de salles de bains solaires passives
– L’installation de chauffe-eaux nécessaires pour la cuisine et les salles de bain
– Un approvisionnement en eau (pompes et/ ou panneaux PV)
– Un approvisionnement en électricité (batteries et/ ou panneaux PV)
Les installations seront entretenues par la société Ladakh Heating Solution qui a 12 ans d’expérience dans le secteur du solaire à Leh. Un contrat de maintenance de 2 ans sera mis en place après la mise en service. Des membres du personnel de l’internat seront formés par l’entreprise pour l’entretien courant et les petites réparations.